Skip Navigation Links > Détail article
Coronavirus: Lufthansa va intensifier la restructuration chez Brussels Airlines
Publié le 07/04/2020
La compagnie aérienne allemande Lufthansa, maison-mère de Brussels Airlines, va réduire sa flotte et fermer sa filiale Germanwings, a indiqué le groupe Lufthansa.

Le groupe aéronautique allemand Lufthansa s'attend à une réduction significative du trafic aérien même après la crise du coronavirus. Le conseil d'administration de la maison-mère de Brussels Airlines a décidé de prendre des mesures importantes pour réduire la capacité des opérations de vol à long terme. La restructuration de Brussels Airlines sera "intensifiée". Les opérations de vol de la filiale Germanwings seront interrompues.

"Les programmes de restructuration déjà engagés chez Austrian Airlines et Brussels Airlines seront encore intensifiés en raison de la crise du coronavirus. Les deux compagnies s'emploient notamment à réduire leur flotte. SWISS International Air Lines adaptera également la taille de sa flotte en retardant les livraisons de nouveaux avions court-courriers et envisagera de retirer progressivement les avions plus anciens", précise le groupe Lufthansa dans son communiqué de presse.

Le géant allemand va durablement réduire la taille de sa flotte, se séparant d'une quarantaine d'avions sur ses 763 appareils. Le directoire "ne s'attend pas à un retour rapide du secteur du transport aérien au niveau d'avant la crise", a expliqué la compagnie, ajoutant que "l'objectif" est de permettre de "garder le plus d'emplois possible".

Faut-il (re)nationaliser ? Certains politiques évoquent une nationalisation possible dans le secteur aéronautique. "Des demandes ont déjà été faites dans le secteur aéronautique, mais nous devrons aussi être proactifs. Cela peut prendre la forme de prises de participation", indiquait notamment Paul Magnette ce mardi. Un projet de renationalisation de Brussels Airlines est d'ailleurs à l'étude. Le groupe d'experts chargé de sauver les grandes entreprises belges de la crise liée au covid-19 se penche d'urgence sur le cas de Brussels Airlines. Selon LN24, une renationalisation de la compagnie aérienne figure sur la table.

La compagnie est pourtant essentielle à l'économie belge. Outre ses 3.500 emplois directs, de nombreuses autres entreprises et secteurs dépendent directement d'elle: à commencer par Brussels Airport et le secteur du tourisme.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz