Skip Navigation Links > Détail article
La vice-Premier ministre, ministre du Plan passe au crible la situation des ODD en RDC
Publié le 06/05/2020
La vice-Première ministre, ministre du Plan, Mme Elysée Munembwe, a passé au crible la situation nationale des Objectifs du développement durable (ODD), depuis 2015, à l’ouverture, lundi, à Kinshasa de l’atelier de préparation du rapport d’Examen national volontaire des ODD à l’horizon 2030 en RDC.

Cet atelier vise à collecter les données et informations auprès de toutes les parties prenantes en vue d’élaborer un rapport qui rende véritablement compte de la mise en œuvre des ODD au pays. A cette occasion, Mme Munembwe a noté que d’une manière générale, la RDC a enregistré des résultats peu reluisants dans divers secteurs de développement, malgré quelques progrès constatés dans certains domaines. Dans son mot, elle a épinglé notamment les secteurs liés à l’accès à l’éducation, l’eau, l’électricité, les soins médicaux, l’aide au développement public, l’apport dans le cadre budgétaire et sous forme d’Aide publique au développement (APD).

Ainsi, à titre d’illustration, Mme Munembwe a relevé que l’accès à l’éducation présente un résultat encourageant surtout au niveau du primaire dans le cadre des Objectifs du millénaire (OMD). En 2018, le taux a dépassé 78%, avec un taux d’achèvement de 66%. Le pays connait par contre un déficit en termes d’infrastructures, particulièrement routières avec moins de 10% des routes praticables en RDC.

La gestion durable de l’immense diversité biologique de la RDC connait aussi un déficit énorme à relever, surtout face aux alentours besoins croissants de la population en énergie et sols arables. Les apports extérieurs au développement ont sensiblement baissé. Les appuis budgétaires sont passés de 20,66% en 2005 à presque nul en 2018. Il en est de même des APD (plus de 50% en 2010 du budget national contre moins de 25% en 2018).

Pour Mme Munembwe, l’atteinte des ODD à l’horizon 2030 exige un renforcement de partenariat entre les APD, les appuis extérieurs au développement et l’effort national en matière de développement.

Selon la vice-Première ministre, ministre du Plan il s’agit de mobiliser des moyens nécessaires à la mise en œuvre des ODD grâce à un partenariat mondial revitalisé.

L’atelier a connu un franc succès, selon le coordonnateur de l’OCDD

Approché à l’issue de l’atelier, le coordonnateur national de l’OCDD, René Mwania Kibanza, a déclaré à la presse que ces assises organisées en mode vidéo conférence, ont permis à tous les ministres dont les secteurs sont parties prenantes aux ODD de participer activement aux débats à partir de leurs cabinets.

Les ministres de l’EPST, de l’Environnement, de la Santé, de la Famille et d’autres ont apporté chacun des éléments de réponse sur ce que leurs secteurs ont apporté et sur ce qu’il reste à faire dans le cadre des ODD.

Pour le coordonnateur national de l’OCDD, cet atelier sert de corbeille de collecte des données pour élaborer le premier VNR de la RDC à présenter en juillet prochain, devant une structure spécialisée des Nations Unies par la vice-Première ministre en charge du Plan.

Il a rappelé la genèse des ODD qui comporte, depuis 2015, 17 Objectifs à atteindre à l’horizon 2030, au lieu de 8 que poursuivaient les pays de 1990 à 2015.

L’agenda 2030 de l’ONU prend en compte l’Economie, le Social et l’Environnement répartis en 17 ODD, notamment la lutte contre la faim, la pauvreté, l’analphabétisme et l’injustice.
RÉACTIONS
RÉAGIR

Vous trouverez la liste des cadeaux en cliquant sur le lien suivant : liste des cadeaux du Quizz